• "Au gui, l'an neuf" : La guignolée

     

    http://i71.servimg.com/u/f71/09/01/15/68/lijn2210.gif

     

    http://www.visoflora.com/images/inter/med-Visoflora-boule-de-gui-1266.jpgMa petite-fille a été sollicitée pour participer à la guignolée dans les premiers jours de décembre.

    C'est une tradition québécoise dont j'avais entendu parler mais que je croyais disparue. Et Dieu merci, il n'en est rien... C'est un symbole de générosité, qu'il serait dommage de perdre.

     

    Autrefois, la veille du jour de l'An , les "guignoleux" et "guignoleuses" passaient de maison en maisons du même rang dans les villages pour récolter des vivres non périssables que l'on réunissait en colis, remis aux familles les plus nécessiteuses  afin que chacun puisse fêter dignement l'année nouvelle.

    Ils chantaient souvent des chansons et le mot "guignolée" vient de l'expression bien connue chez nous, depuis les druides, "Au gui l'an neuf", déformée par l'accent du joual québecois, souvenir des ancètres lointains de France puisqu'il faut préciser que le gui ne pousse pas au Québec...

    http://www.mnemo.qc.ca/spip/local/cache-vignettes/L500xH317/Image_20-2-243f3.jpg

    Guignolée sur la rue Bennett Sud [Collecte annuelle], 1912.

     

    De nos jours, des compagnies, des gens d'affaires et des associations à but non lucratif ont conservé l'habitude de recueillir des fonds pour les plus démunis dans les jours qui précèdent Noël et même dès le début décembre.

    Jasmine, elle, s'est contentée de puiser dans son argent de poche dans sa tire-lire pour remettre sa participation à  la collecte organisée par l'école mais a très bien su m'expliquer l'objet de cette collecte... Et c'est le plus important: elle a compris la générosité.

    http://www.loose-amenities.org.uk/images/carols1.gif

     

    Une fois l’an...
    C’est pas grand’ chos...,
    Pour l’arrivée,
    Qu’un petit morceau de chignée,
    Si vous voulez-e

    La guignolé, la guignoloche,
    Mettez du lard dans ma poche !
    Et du fromage sur mon pain ;
    Je reviendrai l’année qui vient
    Si vous voulez rien nous donner,
    Dites-nous lé-e ;
    Nous prenderons la fille ainée,
    Si vous voulez-e.

    Nous lui ferons fair’ bonne chère,
    Nous lui ferons chauffer les pieds.

     

    http://www.ssvpq.org/MCj03314710000%5B1%5D.gif

    « Noël se prépare dans le Vieux-MontréalUne idée de menu de noël provençal »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Lundi 19 Décembre 2011 à 20:09
    Sève

    C'est une très belle tradition. Par chez moi, il y a beaucoup de gui aux arbres et c'est très joli !

    Bonne soirée :o)



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :